Graphism.fr

Subscribe to Graphism.fr feed

URL: http://graphism.fr

Updated: 1 hour 43 min ago

Inspiration pour designers de Google Glass, de SmartWatch ou de Wristbands !

Ami(e)s et camarades designers d’interfaces, si tout comme moi vous pensez au futur de votre métier, vous n’êtes pas sans ignorer les nouveaux paradigmes d’interactions liés aux objets connectés et au wearable computing, l’informatique vestimentaire en français. Heureusement, je vous en parle souvent et je partage ma veille à ce sujet sur Twitter et je suis ravi de vous partager aujourd’hui le site « WearUI » (que l’on peut lire également comme « we are ui » ;-)).

Bref, sur ce site, trois catégories principales : 

  • SmartWatch
  • Glass
  • Wristbands

Pratique donc car il y a beaucoup d’exemples réalistes ou fictifs mais cela vous plonge dans le grand bain du design d’interaction de demain… que dis-je, d’aujourd’hui !

WearUI en images

sourceCes articles peuvent aussi vous intéresser:

Inspiration pour designers de Google Glass, de SmartWatch ou de Wristbands ! est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

« Copy-me » la première websérie sur la copie !

Hello

On continue la journée avec Copy-me qui est une série web en 2D animée par Liviu Barbulescu, Stefan Teodorescu, et Alex Lungu. Son but est dédié à démystifier un certain nombre de mythes au sujet de la copie. La web série de huit épisodes abordera des sujets tels que le droit d’auteur, la copie numérique ou encore le domaine public. Le projet est actuellement sur une collecte de fonds pour se réaliser.

Copy-me ?

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Présentation de Copy-me

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Un beau projet, drôle et simple porté par de belles valeurs, celles de l’échange, du partage numérique et de la démocratisation du savoir autour d’Internet.

source | soutenir le projetCes articles peuvent aussi vous intéresser:

« Copy-me » la première websérie sur la copie ! est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

STOP coding, START drawing : Macaw.

Hello

Le design est un savoir-faire et un des besoins les plus recherchés de nos jours pour la simple et bonne raison qu’il conçoit les idées, les fait vivre, leur donne une teinte, un angle, une vision. Beaucoup pensent qu’il faut savoir coder, qu’il faut apprendre les outils pour concevoir, c’est en partie vraie mais cela, évidemment ne suffit pas Ainsi, pour tous les designers d’interface qui n’aiment pas forcément le code, voici Macaw un outil de prototypage qui dépasse un peu le simple cadre du prototype pour aller vers la création d’interface de site Internet responsive ou de web-app mobile.

L’interface de Macaw


Ce type de logiciel est en train de changer la façon dont le web se créé car il se concentre principalement sur le rendu, l’image, l’interface et génère le css, le code html… ce qui est quelque chose qui a longtemps été considéré comme impossible. Générer du code, quelle drôle d’idée

Macaw en vidéo

Cliquer ici pour voir la vidéo.

 

L’ environnement de conception de Macaw utilise un moteur de rendu en temps réel appelé Stream, qui permet aux éléments d’être manipulés d’une manière similaire aux éditeurs d’images comme Photoshop d’Adobe. Dans les coulisses, Stream calcule toutes les propriétés nécessaires à chaque déplacement d’objet…

À essayer donc

sourceCes articles peuvent aussi vous intéresser:

STOP coding, START drawing : Macaw. est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

Une drôle de publicité pour la typo Neutral

Hello

Je vois très rarement des publicités pour des polices d’écriture et cette vidéo est une façon étrange mais intrigante de présenter le Neutral, une typo dessinée par Kai Bernau, un graphiste diplômé la Royal Academy of Art. Le Neutral est inspiré des caractères qui semblent être sans âge, vous savez, ces caractères qui semblent encore actuels même après des décennies…

Le Neutral a été construit sur la base d’un ensemble de paramètres et de mesures d’un certain nombre de polices sans serif populaires du XXe siècle. Cette drôle de publicité lui fait donc hommage

Le neutral en vidéo

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Le neutral en images

À noter que la neutralité typographique est très difficile, je me demande même si cela existe, un peu comme dans l’écriture… Allez savoir

source | acheter le neutralCes articles peuvent aussi vous intéresser:

Une drôle de publicité pour la typo Neutral est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

Donnez la vie et apprenez tout à votre robot TinkerBots !

Hey

On continue notre folle journée avec ce très beau mélange entre high-tech et low-tech. TinkerBots est un ensemble de blocs de construction liés à un cube central qui est le cerveau moteur. Ce dernier va transformer votre création en robot, tout simplement. Vous l’aurez compris, TinkerBots est un kit de construction qui propose toutes sortes de composants mobiles et immobiles qui s’emboîtent autour de ce cube central. Avec, vous pouvez créer une infinité de jouets personnalisés qui marchent, rampent, roulent, ou effectuent d’autres mouvements.

En vidéo

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Le cube rouge, ce « Brain Power », fournit de l’énergie et contient un microcontrôleur Arduino – compatible Bluetooth -, un chargeur USB, une interface, des LED ou encore un haut-parleur. Les composants cinétiques sont notamment des pivots et des moteur tandis que les composants statiques sont de simples blocs de construction de différentes formes… Le gros plus également c’est que le kit est également compatible avec des Legos !

En images

Il n’est pas nécessaire de câbler ou de programmer votre création, de sorte que même un enfant de cinq ans pourra créer son robot. Une fois que vous avez assemblé les blocs, vous pourrez alors apprendre au robot ce que vous voulez qu’il fasse grâce au mimétisme. Il vous suffit d’appuyer sur le bouton d’enregistrement et de déplacer le robot comme vous le souhaitez. Ensuite, lorsque vous appuyez sur play, il va répéter l’action. Le projet est actuellement en financement participatif sur IndieGoGo et plus la campagne récoltera d’argent, plus le kit sera riche et complet.

sourceCes articles peuvent aussi vous intéresser:

Donnez la vie et apprenez tout à votre robot TinkerBots ! est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

Invitation aux DEMODAYS, le 17 avril 2014 !

Hello

Il y a quelques semaines je rencontrais Florent qui est un des étudiants / organisateurs des Demo Days. Cet événement regroupe le travail des étudiants du département Design d’Interaction avec leurs prototypes, leurs interfaces, leur démarche. À ne pas manquer donc!

Présentation

« Le 17 avril c’est le département du Design de l’Interaction dirigé par Nicolas Baumgartner qui présente ses projets lors des Demodays. Et c’est une nouvelle fois L’occasion pour les étudiants de relever ces défis qui constituent leur quotidien : innover, surprendre et, du coup, intéresser un public de curieux mais aussi de professionnels exigeants. Les projets que vous allez voir peuvent être des expériences digitales et tangibles inter-connectées, des installations, des plate-formes de communication numérique multicanaux et sociale, des signalétiques interactives sur mobile… la liste est sans fin et se crée tous les jours. »

La vidéo

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Où et quand ?

Pour ma part, je serai présent à cette seconde édition, je ne sais pas encore quand dans la journée, mais je vous invite donc aux Demodays, le jeudi 17 avril 2014 de 10 h à 21 h. Cocktail à partir de 19 h.

En savoir plus sur :

Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

Invitation aux DEMODAYS, le 17 avril 2014 ! est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

L’avenir d’une humanité métissée en 2050

Hello  et bonne matinée

Il n’est pas un secret que le métissage est l’avenir de l’humanité et depuis des années cette accélération se ressent sur les rencontres, les couples et les mélanges d’ADN Mais à quoi ressemblerons-nous en 2050 ? National Geographic a posé cette question lors du 125e anniversaire de cette revue et, grâce à Martin Schoeller, un photographe et artiste de renom, c’est un bel aperçu des portraits de l’avenir de notre humanité métissée que nous voyons là.

L’avenir d’une humanité métissée en 2050

Sur ces visages, qu’est-ce que vous trouvez si fascinant? Est-ce simplement que leurs caractéristiques perturbent nos attentes ou alors que nous ne sommes pas habitués à voir tels yeux avec tels cheveux, tel nez au dessus de tel type de lèvres? 

Pour ma part, je rêve d’un monde où les plus curieux d’entre nous pourraient s’approcher de chacun en demandant avec sincérité: «d’où êtes-vous? d’où étaient vos parents?» pour imaginer et comprendre l’histoire de chacun plutôt que de s’attarder sur une couleur de peau comme c’est souvent le cas encore aujourd’hui. Cette curiosité en dit long sur le passé de nos pays, de notre présent, et la promesse d’une humanité métissée.

sourceCes articles peuvent aussi vous intéresser:

L’avenir d’une humanité métissée en 2050 est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

Les Google Glass pour protéger la vie privée!

Les Google Glass pour protéger la vie privée ! Et oui, cela semble étrange venu d’un objet capable de filmer tête haute en un effleurement… Et pourtant c’est la belle idée que Sander Veenhof a eue pour que chaque possesseur de Google Glass puisse s’informer de la surveillance vidéo (en France on appelle ça « vidéo protection », laissez-moi rire :D). Cette application Google Glass offre la visualisation en temps réel des caméras de surveillance à proximité. L’application utilise les données ouvertes sur les caméras de sécurité du monde entier pour créer ces visualisations et fournit également des alertes similaires pour d’autres utilisateurs de Google Glass.

Le prototype en vidéo

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Comment télécharger l’application ?

Il vous faut scanner le QR code avec vos Google Glass et installer l’application. Ensuite, vous pourrez activer ou désactiver la fonctionnalité et vous tenir informer en temps réel des caméras de surveillance.

À noter également que cette application existait déjà sous forme de site Internet et sous forme d’application smartphone mais cela me rappelle que bon nombre d’idées existantes sur des applications mobiles vont arriver rapidement sur les Google Glass et cela pose des questions d’interface, d’expérience utilisateur également.

sourceCes articles peuvent aussi vous intéresser:

Les Google Glass pour protéger la vie privée! est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

Le drone graffiti vient de sortir !

L’artiste et hacker KATSU a développé un drone quadicopter pour réaliser… des graffitis !

Ce « drone de pulvérisation » lui permet de peindre par commande radio assez simplement. Il a utilisé son drone pour créer une série de peintures sur toile, mais son montage pourrait facilement être utilisé sur ds surfaces difficiles d’accès, car oui, KATSU est d’abord connu en tant que graffeur. Il a également l’intention de faire de son drone un objet totalement autonome et open source, ce qui signifie que vous pourriez le faire aussi chez vous

La démo en vidéo

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Si vous êtes dans la Silicon Valley en ce moment, rendez-vous au San Jose McEnery Convention Center, KATSU y présente son travail et y parle de son projet de drone. Sinon, restez connectés sur mon blog, je vous informerai de la sortie des plans open-source du drone Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

Le drone graffiti vient de sortir ! est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

Humain, cyborg et émotions…

Hello et… bon lundi

Avez-vous déjà eu des problèmes de concentration émotionnelle ? Au travail, êtes- vous parfois inamical ou distant alors que vous devez vraiment vous concentrer uniquement sur votre travail ? Et bien le Dr Hirotaka Osawa de l’Université de Tsukuba, au Japon, a mis au point un nouveau dispositif portable pour nous aider avec quelque chose qu’il appelle le « travail émotionnel ». Son idée est que les gens puissent adopter cette technologie pour augmenter le confort émotionnel de ceux qui nous entourent…

Et oui, des lunettes pour afficher des yeux sur notre visage, des yeux qui ne sont pas les nôtres !

Le dispositif

En vidéo

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Très étrange, ce dispositif propose des yeux numériques qui suivent naturellement les gens et le mouvement et tente de vous faire apparaître comme si vous étiez sympathique et abordable, même si vous êtes trop occupé à faire autre chose.

« Ce soutien émotionnel réduit la charge cognitive de l’utilisateur pour les mœurs sociales » explique Osawa.  Il a lui même ajouté plusieurs fonctions : lorsque vous inclinez votre tête en arrière, les yeux animés regardent vers le haut pour faire paraître une attitude réflexive, si vous hochez la tête ou la secouez, les lunettes clignotent, etc. Tout cela est évidemment réalisé avec un gyroscope et un accéléromètre pour détecter les mouvements de la tête et une caméra externe pour détecter les visages et les mouvements.

Derrière ce système qui semble très loin de nos émotions et de notre réalité humaine, c’est la question de l’avenir de la cybernétique émotionnelle qui est soulevée. Si vous avez vu le film « HER » de Spike Jonze, (film que je vous recommande pour différentes raisons) vous aurez également eu un aperçu de la question des émotions, de l’identité (pour les personnes ayant des difficultés à s’exprimer) et du numérique.

source

 Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

Humain, cyborg et émotions… est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

La sagesse du design graphique par Milton Glaser.

Hello !

Pfiou, sacrée semaine que la mienne mais je ne lâche pas les manettes du blog pour vous offrir un peu chaque jour des choses à vous mettre sous les yeux et dans vos méninges On commence donc la journée avec une passionnante interview de Milton Glaser, illustre designer graphique dont j’ai déjà eu la chance de vous parler sur cet article ou sur celui-ci. Interviewé lors du Costa Rica International Design Festival, notre designer légendaire répond aux questions avec beaucoup d’intelligence et de sagesse.

Ce monsieur est né le 26 juin 1929 à New York et a fondé en 1955, son studio de design intitulé « Pushpin graphic ». Ce studio a stimulé l’imagination du monde par son approche graphique audacieuse et en sont sortis des affiches très populaires, des albums, des pochettes de disques, (celle de de Bob Dylan notamment!). À cette époque, Glaser s’intéressait aux miniatures islamiques et aux images psychédéliques provenant de la côte Ouest. C’est à partir d’une photo prise au Mexique d’un panneau publicitaire frappant que Glaser a conçu le type de caractères « Babyteeth » utilisé sur l’affiche où figure la silhouette en noir de Dylan. Glaser a étendu son influence, en 1968, lorsqu’il a fondé avec Clay Felker le « New York Magazine », un journal portant sur l’art et la culture.

L’interview de Milton Glaser

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Bon visionnage Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

La sagesse du design graphique par Milton Glaser. est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

4 minutes de sport par jour grâce à « Quick 4″ !

Je voulais vous présenter également aujourd’hui, l’application « Quick 4″ qui est basée sur le concept d’entraînement physique à « haute formation d’intervalle d’intensité » (HIIT). Assez similaire à cette fameuse séance d’entraînement qui dure environ 7 minutes, cet entrainement sportif vise à vous faire bouger chaque jour si vous ne pratiques aucun sport. Cela semble rapide, un peu « magique » aussi et je pense évidemment que cela sera encore plus efficace si vous pratiquez un sport régulièrement à côté.

L’application en vidéo

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Le petit plus c’est que l’application est téléchargeable en français. Vous aurez donc accès à 8 exercices de 20 secondes et 10 secondes de pause entre chaque exercice, tout ça pour 4 minutes. Attention toutefois car l’application possède pas mal de modules payants à l’intérieur, faites attention où vous cliquez donc

sourceCes articles peuvent aussi vous intéresser:

4 minutes de sport par jour grâce à « Quick 4″ ! est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

L’électronique posée sur votre peau : « You are your own device » !

Hello

Il y a quelques années, John Rogers, chercheur à l’Université de l’Illinois présentais une création assez étonnante : un circuit posé sur la peau de quelqu’un. Ce projet était un proof of concept, une démo et évidemment, il fallait attendre encore un peu pour que l’électronique sur mesure et ultra-miniaturisée fasse son chemin.

Aujourd’hui, John Rogers travaille en collaboration avec Yonggang Huang de la Northwestern University et ensemble ils ont présenté cette nouvelle interface, un peu plus épaisse et plus robuste que par le passé mais collé à la peau comme un tatouage temporaire. L’objet est flexible, se tord, se replie et supporte des composants électroniques. Impressionnant.

La démonstration en vidéo

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Cela signifie que vous pouvez créer des dispositifs électroniques portables avec une batterie, un accéléromètre, une puce Wi- Fi, un circuit Bluetooth, etc. L’électronique devient votre peau, cela coûte encore moins cher car ces capteurs et dispositifs existent déjà et sont bon marchés.

Bienvenue dans le futur, vous êtes votre device, vous êtres votre propre interface, votre propre outil numérique. Cela signifie aussi que vous êtes piratable ? Allez savoir…

sourceCes articles peuvent aussi vous intéresser:

L’électronique posée sur votre peau : « You are your own device » ! est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

Qu’est-ce qu’une bonne interface utilisateur?

Qu’est-ce qu’une « bonne » interface utilisateur ? Quelles sont les façons de prendre en compte l’utilisateur dans vos projets tout en gardant l’intention d’une expérience unique ? Ces questions trouvent parfois réponse dans les livres mais rarement sur le web et c’est donc avec plaisir que j’ai découvert il y a quelques jours GoodUI.org, un site qui cherche à recueillir et partager des idées sur la conception d’interface utilisateur. Le tout est diffusé sous la forme d’un bulletin d’information.

C’est aussi simple que ça mais ce site sera également pour vous une liste courante des conseils tactiques pour créer une interface utilisateur facile à utiliser.

Quelques extraits du site

GoodUI.org est un projet un peu expérimental car derrière chaque articles peuvent surgir beaucoup de débats je pense. Le design n’est pas que du beau, c’est aussi et surtout une réflexion pour soutenir un processus qui vise à offrir une bonne expérience… à son utilisateur !

sourceCes articles peuvent aussi vous intéresser:

Qu’est-ce qu’une bonne interface utilisateur? est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

[tutoriel] Fabriquez votre propre bureau en quelques heures.

Hey !

Hier, je vous parlais de bureau connecté et je soulevais la question de la fabrication d’un tel bureau. Et bien aujourd’hui je vous propose de fabriquer votre propre bureau modulaire. Tout en bois et très élégant, ce bureau est très simple à créer et à modifier selon vos besoins et vos envies. Dans un petit appartement, un bureau est utilisé pour beaucoup de choses. Il est souvent plus qu’un simple poste de travail. Il peut être utilisé comme une table pour travailler, une table pour manger, une coiffeuse pour se maquiller ou encore un endroit pour stocker le courrier, les livres, etc.

Ce petit bureau simple, conçu pour les personnes multitâches est vraiment simple et une excellente idée.

Le tutoriel en vidéo

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Le tutoriel en détail

Le tutoriel détaillé est accessible directement sur le site de FlipDesk !

Vous pouvez créer ce bureau en quelques heures avec une seule planche de contreplaqué et un peu de matériel. Pour ma part, si je devais constituer un tel bureau, je pense que j’y glisserai un peu de numérique pour le rendre plus vivant et connecté Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

[tutoriel] Fabriquez votre propre bureau en quelques heures. est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

Affiche + smartphone = interactivité !

Longtemps j’ai imaginé des procédés interactifs pour rendre des affiches cliquables, lumineuses, sonores… Aujourd’hui c’est donc avec plaisir que je découvre le travail de Grey London, une agence basée au Royaume-Uni. Ce poster interactif vise à promouvoir la marque « Sound of Taste » au travers de sa nouvelle campagne. L’affiche offre des échantillons de couleurs assez graphiques et, lors du contact avec la main de quelqu’un, les accords d’une musique retentissent.

La démo en vidéo

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Pour entrer dans les détails, l’affiche est un peu comme un circuit imprimé, relié à une carte qui transmet des informations via bluetooth au smartphone de la personne qui manipule l’affiche. Le résultat est entre le design imprimé, numérique et sonore.

Bienvenue dans l’ère du tout touchable Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

Affiche + smartphone = interactivité ! est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

Graphisme, vitrine et créativité !

Bonjour

Hier, j’ai échangé avec mes camarades designers Julian Legendre et Jérémy Landes-Nones autour de leurs créations et notamment des créations qu’ils réalisent chaque mois sur la vitrine de leur atelier. Un travail très graphique et expérimental avec lequel j’ai pris beaucoup de plaisir à regarder les réalisations chaque mois. Je vous laisse donc lire les mots de Jérémy :

« Workshop - Quand nous nous sommes installés dans notre local le contact avec la rue a été vite compliqué… éboueurs, livreurs, promeneurs, alors nous avons vite pensé à nous protéger. On a commencé à dessiner sur la vitrine et ce fut une super interaction avec les gens de la rue. Les enfants s’arrêtaient pour dessiner avec nous et leurs mamans aussi !

Language - Mais ce n’était pas suffisant, alors on a essayé un autre outil, le blanc de Meudon. C’est une sorte d’argile en poudre totalement naturelle qui se dilue à l’eau pour peindre les vitrines pendant les travaux des magasins. Avec 3 euros et un peu d’eau le tour est joué. On a essayé de développé des langages différents, essuyer à l’éponge, pochoir au scotch, dripping, lettrage, bombes à neige…

Innovation - du coup quand on a fait ça on va manger un bout dans le quartier et puis on se dit que tous les magasins et galeries autour de chez nous font les mêmes choses, lettres découpées, stickage, et certains occultent complètement leur vitres avec du film opaque.. Alors finalement on se dit que notre vitrine est un super terrain de jeu pour développer des langages pour des marques. Aujourd’hui on a quelques projets dans les cartons et on espère bien réussir à s’amuser toujours autant à la suivante.

Le travail graphique sur vitrine et en vidéo

mars 2014

Cliquer ici pour voir la vidéo.

janvier 2014

Cliquer ici pour voir la vidéo.

juin 2013

Cliquer ici pour voir la vidéo.

avril 2013

Cliquer ici pour voir la vidéo.

février 2013

Cliquer ici pour voir la vidéo.

janvier 2013

Cliquer ici pour voir la vidéo.

décembre 2012

Cliquer ici pour voir la vidéo.

J’invite chaque curieux à se procurer du blanc de Meudon (aussi appelé blanc d’Espagne) dans un magasin de bricolage pour expérimenter à son tour cette « peinture » sur verre (et pas seulement). C’est très facile à manipuler… à retirer également

Un grand merci Jérémy & Julian !Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

Graphisme, vitrine et créativité ! est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

TIND, le retour de la revue en vrai papier !

Hello

Il y a quelques jours, j’ai rencontré Pierre-Yann Lallaizon, le créateur de TIND. Cette revue de lettre(s) et d’image vient de paraître, elle y parle de Jack Usine, de Comic Sans et il y a une traduction inédite d’un article d’Emigre. Pierre-Yann m’a exposé sa démarche, m’a raconté la création de la revue (ils sont deux pour la créer, maquettes, mise en page, illustrations, ils rétribuent leurs contributeurs, ils ont fait l’excellent choix de la bichromie, etc.) et m’a même soudoyé en m’offrant le premier numéro que j’ai sur ma table de salon et sous mes yeux régulièrement. C’est un très bel objet, tant dans sa forme que dans son contenu

Présentation

« Tind, revue de lettre(s) et d’image (disponible dans toutes les bonnes librairies de France et de Navarre), est d’abord le rendez-vous culturel obligatoire des malins et des curieux de tout crin, centré autour de la bande dessinée, de la littérature et du typographisme. À l’origine du projet, il y a la volonté de découvrir et faire découvrir les talents d’aujourd’hui, les classiques de demain, et de rendre en passant quelques hommages à des artistes qui ont forgé l’humanité. Tous les quatre mois, retrouvez sur beau papier des articles intelligents, ludiques et inédits sur le graphisme et la typographie, des feuilletons littéraires dans la plus pure tradition du genre, des chroniques qui vous permettront de faire le plein de sujets de conversation, des strips de bande dessinée uniques et découvrez des talents surprenants. »

Quelques photos de la revue

Bref, un beau moment de papier, de lettres et d’images que je vous invite à découvrir en commande sur le site de Tind

En savoir plus sur tind.frCes articles peuvent aussi vous intéresser:

TIND, le retour de la revue en vrai papier ! est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

Ce bureau connecté changera-t-il votre façon de travailler ?

Hello

Ce matin on commence la journée avec Stir un bureau « connecté » mais surtout un peu vivant Ce bureau se déplace pour vous faire travailler de la position assise à la position debout, détecte votre présence, vous répond et s’adapte à vous. Car oui, vous le savez au fond de vous, les êtres humains sont conçus pour se déplacer, pour marcher, pour courir, pour voir au loin… et oui, nous nous sentons tous bien mieux après avoir fait une bonne marche. Cela joue sur notre santé physique mais aussi sur nos idées, notre état d’esprit. Sauf qu’aujourd’hui, et moi le premier, nous sommes assis devant un ordinateur environ 6, 8 ou peut-être 15 heures par jour.

C’est sur ce postulat que Stir essaye de trouver une réponse possible en offrant un bureau qui bouge, un bureau qui nous fait réagir. Avec un écran tactile, il apprend vos habitudes, se souvient de vos préférences et vous permet de savoir si vous ne bougez pas assez. Il est également fonctionnel pour pouvoir ranger vos câbles et s’adapter à votre station de travail.

En vidéo

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Ce qui est intéressant là-dedans c’est à mon sens, la station de travail debout. Avez vous déjà essayé de travailler devant votre ordinateur debout ? Cela se fait dans certaines entreprises, c’est un dynamisme très intéressant et même si je préfère être bien assis devant mon écran il se trouve que, parfois, lorsque je travaille debout, ma façon de faire est différente. C’est très intéressant pour moi et à creuser je pense. Maintenant, je me demande s’il n’est pas possible de refabriquer ce bureau à la sauce DIY (do it yourself)…

source & sourceCes articles peuvent aussi vous intéresser:

Ce bureau connecté changera-t-il votre façon de travailler ? est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

Le retour du gant connecté ?

Durant ces quatre dernières années, la talentueuse musicienne britannique Imogen Heap a travaillé sur un projet de contrôleur musical interactif portable appelé « The Glove Project ». À l’époque des objets connectés, je me demandais bien quand allaient ressortir ces projets de gants interactifs mais ils sont bels et bien là et n’ont jamais quitté les designers et créateurs en tout genre.

Ces gants sont équipés de capteurs de flexion et d’accéléromètres pour capturer les mouvements et les geste. Connectés à une plateforme open source, les gants sont destinés à être re-créés, hackés et améliorés.

Le gant d’Imogen Heap

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Imogen Heap travaille avec une talentueuse équipe de développeurs et de designers qui contribuent au projet.  Le projet a ses racines dans l’innovation et le DIY, mais l’équipe souhaite depuis peu démarrer une production limitée dans le cadre d’une campagne Kickstarter

Et en dehors de la musique, le gant connecté de demain… à quoi vous sera-t-il utile ?

sourceCes articles peuvent aussi vous intéresser:

Le retour du gant connecté ? est publié originellement sur le blog de graphisme & design : Graphisme et interactivité blog par Geoffrey Dorne

Pages